Normandie

Normandie

Projet "Etre humain, vivre ensemble" : Trois questions à Ghislaine Hierso, présidente des petits débrouillards

lundi 28 mars 2016 par Josselin Moreau/Chargé de diffusion Grand Ouest

« Notre projet aborde par des approches culturelle, biologique et sociologique le faire comprendre et ce qu’est « être humain » et comment peut-on « vivre ensemble ».

Quelle est l’origine du projet « Être humain, vivre ensemble » ?

Ghislaine Hierso : Cette exposition est née de la volonté des Petits Débrouillards et de la Fondation Lilian Thuram de construire un projet, sur base scientifique, relatif aux questions du racisme, des discriminations, du vivre ensemble et de la connaissance de l’autre. Il s’agit de montrer comment par la culture, par l’approche sociale, on devient différent. Il est important de comprendre ce cheminement scientifique. La Fondation Thuram réfléchit elle aussi depuis plusieurs années à ces sujets. Depuis deux ans un conseil scientifiques s’est réuni pour créer 12 modules d’activités interactifs de l’exposition « Mission H : à la découverte des humains ». Qu’apporte la démarche scientifique sur les questions de racisme ?

Notre projet teste les approches culturelle, biologique et sociologique pour faire comprendre ce qu’est être humain et comment peut on vivre ensemble. Le premier objectif est de développer l’esprit critique, démarche originelle des petits débrouillards. Le second objectif est de discuter de la question des stéréotypes. Car on est tous plus ou moins discriminants, apportant et reproduisant nos propres stéréotypes. Il s’agit donc de prendre conscience de soi, de mieux se connaître, mais également de pouvoir mieux comprendre et connaître l’autre. Par ce biais, nous pensons que cela va participer à améliorer le vivre ensemble. Nous remercions la Délégation interministérielle contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA) d’avoir accepté ce process car ce n’est pas évident. C’est en règle générale un sujet davantage traité selon l’approche sociologique ou culturelle.

On pourrait résumer ainsi : « Tous différents mais tous égaux » ?

En effet, les deux ne s’opposent pas. Un des modules dans l’exposition explique d’ailleurs qu’on est tous différents à l’extérieur, mais qu’à l’intérieur nous avons tous le même sang, le même cœur, les mêmes os. Pourquoi n’accepte t on pas l’autre alors que, finalement, on est tous semblables à 99%, et en même temps tous divers ? Nous avons tous des cheminements culturels différents qui font qu’on a des préjugés, des a priori. Il est important de réfléchir à la façon dont ces préjugés se construisent, se déconstruisent, et pourquoi est-on dans cet état d’esprit.

Pour conclure chacun est unique mais unis dans la diversité.

En savoir plus. Revivez la journée d’inauguration à Rennes le 21 mars 2016.

Portfolio

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP